Voir Panier «TELEMANN – Musique de Table (Première production).» a été ajouté à votre panier.
Maria Madre di Dio by Arion Baroque Orchestra with Agnes Mellon and Matthew White

Maria, Madre di Dio

$17.40

Maria, Madre di Dio
Arion Orchestre Baroque
Chef invité : Monica Huggett
avec Agnès Mellon, soprano
et Matthew White, alto
2003, EMCCD7757

L’enregistrement comprend 4 oeuvres consacrées à la Vierge Marie (2 en italien, 2 en latin). Les solistes sont accompagnés par un somptueux orchestre de 15 musiciens.

Oeuvres proposées : VIVALDI: Stabat Mater (pour alto) HANDEL: Ah! Che troppo ineguali (pour soprano) SCARLATTI A.: Salve Regina (à deux voix) HANDEL/FERRANDINI: Il Pianto di Maria (pour soprano)

*** Disque de l’année 2004, musique baroque ***
(Opus Magazine, Toronto, Canada)

*** Nomination, Disque de l’année ***
musique ancienne et baroque décernée par le Conseil québécois de la Musique.

Les voix sont somptueuses et parfaitement homogènes. Mais finalement, c’est la rencontre de la beauté sensuelle et du chagrin profond qui terrasse l’auditeur.  – Tamara Bernstein, The National Post (Canada).

Description du produit

Arion Orchestre Baroque
Chef invité : Monica Huggett
avec Agnès Mellon, soprano
et Matthew White, alto

Notes de programme

Stabat Mater Vivaldi, A
(1678-1741)
pour alto, cordes et basse continue RV 621
1 Stabat Mater 2 :21
2 Cujus animam 1 :27
3 O Quam Tristis 1 :25
4 Quis est homo 2 :26
5 Quis non posset 1 :32
6 Pro Peccatis 1 :23
7 eja mater 2 :37
8 Fac, ut ardeat 1 :22
9 Amen 0 :58

 

Ah! Che troppo ineguali Handel, G. F.
(1685-1759)
Cantate pour soprano, cordes et basse continue, HWV 230 Manuscrit London, British Library
10 Récitatif Ah ! Che troppo ineguali 0 :51
11 Aria O del ciel Maria regina 8 :28

 

Salve Regina Scarlatti, A.
(1660-1725)
à deux voix en fa mineur RV 621
12 Salve, Regina 3 :55
13 Ad te clamamus 2 :14
14 Ad te suspiramus 1 :14
15 Eja ergo 1 :40
16 Et Jesum benedictum 2 :00
17 O clemens 2 :12

 

Il pianto di Maria
« Giunta l’ora fatal »
Handel, G.F. /
Ferrandini, G.
(1705-1793)
Cantate sacrée pour soprano, cordes et basse continue HWV 234 Manuscrit Münster, Santini-Bibliothek
18 Recitativo Giunta l’ora fatal dal ciel prescritta 1 :53
19 Cavatina Se d’un Dio fui fatta Madre 2 :10
20 Recitativo accompagnato Ah me infelice ! 2 :25
21 Cavatina da capo 2 :21
22 Recitativo Ahimè ch’Egli già esclama ad alta voce 1 :11
23 Aria Sventurati miei sospiri 6 :42
24 Recitativo accompagnato Si disse la gran Madre 2 :13
25 Aria Pari all’amor immenso 6 :50
26 Recitativo accompagnato Or se per grande orror tremo la terra 0 :51

 


agnes mellonAGNES MELLON, soprano

En 1981, Agnès Mellon entre successivement à la Chapelle Royale de Philippe Herreweghe et aux Arts Florissants de William Christie. Sa carrière de soliste l’amène à chanter sous la direction de nombreux chefs renommés, tels Gardiner, Malgoire, Koopman, Leonhardt, Kuijken, et Jacobs. Elle a chanté au prestigieux Opéra de Paris, au Théâtre des Champs Élysées, à la Salle Pleyel, au Carnegie Hall, au Concertgebow et à l’Opéra d’Amsterdam ainsi que dans plusieurs salles de Tokyo. Mentionnons quelques uns de ses rôles à l’opéra: Sangaride dans Atys de Lully, Télaïre dans Castor et Pollux de J.P. Rameau, Creüse dans Médée de M.A. Charpentier.

Forte de son expérience musicale, elle a fondé Barcarole, une formation qui interprète le répertoire de musique de chambre avec voix et instruments de l’époque baroque.Son collaborateur musical est le claveciniste Kenneth Weiss.

Parallèlement au répertoire baroque, Agnès Mellon donne de nombreux récitals de mélodies et de lieder avec des pianistes tels que Christian Ivaldi, François Kerdoncuff, Marie-Josèphe Jude, Jean-François Heisser ainsi que la pianofortiste Laure Collandant. Sa discographie – une centaine de disques – couvre un large répertoire, des grandes tragédies lyriques de l’époque baroque aux miniatures des mélodies françaises.

Titulaire d’un CA, Agnès Mellon consacre également beaucoup de temps à une de ses passions, l’enseignement. Citons que depuis 1997, elle est l’invitée de l’Académie de musique française de Kyoto pour les cours d’interprétation avec les professeurs du CNSM de Paris.

matthew whiteMATTHEW WHITE, alto

Matthew White est né en 1973 et a commencé à chanter très jeune au sein du St. Matthew’s Men and Boys Choir d’Ottawa. Il a fait un diplôme de littérature anglaise à l’université McGill et poursuit ses cours de chant à Montréal avec Jan Simons.

Sa carrière l’a déjà mené partout dans le monde, en Amérique du Nord comme en Europe, en Amérique du Sud, en Asie et en Nouvelle-Zélande. Ses prochains engagements comprennent le Glyndebourne Festival Opera, le Houston Grand Opera, et le Chicago Opera Theater.

Par le passé, Matthew White a travaillé avec le Glyndebourne Touring Opera, le Cleveland Opera, l’Opera Atelier, et le Pacific Opera Victoria. Matthew White travaille régulièrement avec des ensembles chevronnés tels le Bach Collegium Japan, Arion, Les Violons du Roy, Tafelmusik, le Boston Handel & Haydn Society, Le Concert Spirituel, l’Oregon Bach Festival, le Nederlands Bach Vereniging, la Capella Brugensis, l’Orchestre du Centre national des arts, l’Arte dei Suonatori de Pologne, l’ensemble Aradia, le Parlement de Musique, le Carmel California Bach Festival, le Israel Camerata, le Pacific Baroque Orchestra, et le Portland Baroque Orchestra.

Il a également été invité par plusieurs festivals de musique ancienne, dont ceux de Vancouver, Boston, et Utrecht. Matthew White est directeur de la programmation du jeune ensemble montréalais Les Voix Baroques.

Arion orchestre baroque

Arion est un orchestre de musique ancienne sur instruments d’époque fondé en 1981 par la flûtiste Claire Guimond, la violoniste Chantal Rémillard, la gambiste Betsy MacMillan et le claveciniste Hank Knox. Depuis la fondation d’Arion, la direction artistique est assurée avec brio par Claire Guimond.

La clarté et la fraîcheur des interprétations d’Arion ont été remarquées dès ses premiers concerts; la finesse de ses lectures d’œuvres baroques choisies et variées n’a pas été démentie depuis 25 ans. Un souci constant du détail a placé l’orchestre parmi les meilleures formations de musique ancienne actuelles.

Le groupe propose une prestigieuse série de concerts montréalaise, avec le concours de plus d’une vingtaine de musiciens et la participation de chefs invités de renommée internationale. Ainsi, Arion a accueilli à sa tribune des chefs de renom tels Jaap ter Linden, Monica Huggett, Barthold Kuijken, Daniel Cuiller et Elizabeth Wallfisch pour n’en nommer que quelques-uns.

Gagnant de plusieurs prix et bourses, Arion a effectué des tournées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Europe et au Japon.

Que ce soit en formation de chambre ou d’orchestre, Arion compte une discographie de 23 titres. Y ont concouru des musiciens réputés tels que les sopranos Agnès Mellon et Suzie LeBlanc, la mezzo Kimberly Barber, les altos Matthew White et Daniel Taylor, le baryton Max van Egmond et la violoniste Monica Huggett, ainsi que Barthold Kuijken, Jaap ter Linden et une pléiade de solistes de talent.

Arion est membre de early-music.com, a un site voué à la promotion et la diffusion des artistes de musique ancienne.

Arion Orchestre Baroque :

Monica Huggett, violon et concertmaster
Chantal Rémillard, violon
Chloe Meyers, violon
Megan Chapelas, violon
Hélène Plouffe, violon
Olivier Brault, violon
Jacques-André Houle, violon
Élisabeth Comtois, alto
Margaret Little, alto
Phoebe Carrai, violoncelle
Isabelle Bozzini, violoncelle
Sylvain Bergeron, théorbe
Éric Lagacé, contrebass
Alex Weimann, orgue

Monica Huggett et Arion son membres de early-music.com, un site voué à la promotion et la diffusion des artistes de musique ancienne.


Enregistré les 25, 26 et 27 fevrière, 2003 à l’église Saint-Augustin-de-Mirabel, Québec

Producteur : Ensemble Arion., tous droits réservés
Producteurs délégués : Claudia Berardi & Claire Guimond
Réalisateur : Anton Kwiatkowski
Ingénieur de son : Anton Kwiatkowski
Direction artistique : Claire Guimond
Préparation et accord de l’orgue : Robin Côté pour Juget-Sinclair, organ builders
Graphisme : Lucie Arsenault pour Luz Design + communications
Photos : Yanick Macdonald

Nous souhaitons remercier André Guimond dont la dévotion nous touche profondément.

Les partitions des cantates HWV 230 et HWV 234 ont été gracieusement mises à la disposition d’Arion par Dominique Visse, à qui nous devons le travail d’édition de ces œuvres à partir de manuscrits.

Nous reconnaissons l’aide financière du Gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds de la musique du Canada.

© Ensemble Arion, 2001 sous licence exclusive avec Les Productions early-music.com inc. Fabriqué au Canada

EMCCD 7757.